Formalités d'entrée au Gabon et conseils santé :

Visa

Avertissement :

Les autorités gabonaises signalent qu’elles peuvent exiger des voyageurs, depuis le 1er avril 2010, des passeports lisibles en machine. Toute personne titulaire d’un passeport délivré entre mai 2000 et octobre 2003, toujours valide mais non lisible en machine, risque d’être refoulée à l’entrée au Gabon.

L’entrée sur le territoire gabonais est soumise à une obligation de visa.

Deux options sont possibles :

 

  • l’obtention d’un visa en France (prendre l’attache du consulat général du Gabon en France);

  • la délivrance sur place d’un visa après obtention d’une autorisation d’entrée. 

 

Lors du passage à la frontière par air, mer, ou bien par voie terrestre, il convient de présenter, en plus de la copie de la demande d’autorisation d’entrée, un passeport en cours de validité, un titre de transport aller-retour ou circulaire nominatif et un carnet de vaccination (fièvre jaune obligatoire). Il est nécessaire de se munir de 45 000 francs CFA (également payable en euros : 70 €), correspondant aux frais d’établissement de l’autorisation d’entrée et de délivrance du visa. Cette procédure s’applique aux ressortissants français, qu’ils soient touristes, hommes d’affaires ou simples visiteurs.

 

Paris | Ambassade de Gabon

41, rue de la Bienfaisance

75008 - Paris

01.42.99.68.68

cab.ambassadegabonfrance@yahoo.fr

 

Santé

 

IMPORTANT : Chaque année pendant les saisons des pluies (septembre à décembre – février à juin), les moustiques prolifèrent. Le nombre de cas de paludisme et de Chikungunya augmente de manière significative. Pendant ces périodes, on relève de fréquents décès pour cause de paludisme. Il est fortement recommandé de prendre les précautions appropriées (voir ci-après).

 

Avant le départ

Consultez votre médecin (éventuellement votre dentiste) et souscrivez à une compagnie d’assistance couvrant les frais médicaux et le rapatriement sanitaire.

 

A ce jour, aucun cas de fièvre Ebola n’a été déclaré au Gabon.

 

Prévention des maladies transmises par les piqûres d’insectes 
 

Paludisme : Cette maladie parasitaire est la première cause de mortalité en Afrique subsaharienne. Transmise par les piqûres de moustiques, elle impose le recours à des mesures de protection individuelle (sprays, crèmes, diffuseurs électriques, moustiquaires…). A ces mesures doit s’ajouter un traitement médicamenteux adapté à chaque individu : il convient de s’adresser à votre médecin habituel ou à un centre de conseils aux voyageurs. Le traitement devra être poursuivi après le retour en France durant une durée variable selon le produit utilisé. Classification : zone 3. 

Durant votre séjour, et durant les deux mois qui suivent votre retour, en cas de fièvre, un avis médical doit être pris rapidement, pour mettre en œuvre dès que possible un traitement anti-paludéen éventuel. On relève régulièrement des décès de ressortissants français au Gabon en raison du paludisme. Une attention particulière doit être portée à la prévention et au traitement de cette maladie.
 

Chikungunya : Cette maladie virale est transmise par les piqûres de moustiques : il convient donc de respecter les mesures habituelles de protection (vêtements longs, produits anti-moustiques à utiliser sur la peau et sur les vêtements, diffuseurs électriques). Une augmentation des cas de contamination a récemment été observée au Gabon, en particulier dans les provinces de l’Ogooué-lolo, la Ngounié et le Haut Ogooué.

En tout état de cause, il est vivement recommandé de consulter un médecin en cas de fièvre. Dans l’attente d’un avis médical, la prise d’aspirine est déconseillée.

 

Vaccinations

La vaccination contre la fièvre jaune est obligatoire (à pratiquer dans un centre agréé).

La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite (+/- Coqueluche) est impérative avant tout déplacement.

Autres vaccinations conseillées (selon conditions d’hygiène et durée du séjour) : fièvre typhoïde, hépatites virales A et B, méningite bactérienne.

La vaccination contre la rage peut également être proposée dans certains cas. Demandez conseil à votre médecin ou à un centre de vaccinations internationales.

 

Hygiène alimentaire

Il est conseillé de ne pas boire l’eau du robinet : préférez les eaux en bouteilles capsulées. A défaut, consommez de l’eau filtrée, bouillie et décontaminée.

Évitez l’ingestion de glaçons, de jus de fruits frais, de légumes crus et de fruits non pelés.

Évitez la consommation d’aliments (poisson, viande, volaille, lait) insuffisamment cuits.

Veillez à un lavage régulier et soigneux des mains avant chaque repas.

 

VIH - Sida

Prévalence non négligeable du VIH - Sida. Toute mesure de prévention est indispensable.

 

Dengue

Ce virus circule de façon sporadique dans le pays et est susceptible de provoquer des flambées épidémiques, notamment lors des saisons des pluies pendant lesquelles les moustiques, vecteurs de cette maladie, prolifèrent. Les précautions d’usage doivent donc être appliquées afin d’éviter les piqûres de moustiques (utilisation de répulsifs, moustiquaires, port de vêtements longs) et la survenue de toute fièvre doit entrainer une consultation auprès d’un médecin.

 

Quelques règles simples :

 

  • Évitez les baignades dans les rivières ou lacs (risque d’infection parasitaire)

  • Évitez de marcher pieds nus sur le sable et les sols humides

  • Ne caressez pas les animaux que vous rencontrez

  • Veillez à votre sécurité routière (port de la ceinture de sécurité en automobile ou du casque en moto)

  • Ne consommez jamais de médicaments achetés dans la rue. Emportez dans vos bagages les médicaments dont vous pourriez avoir besoin.

AFRIQUE  -  AMERIQUES  -  ASIE  -  EUROPE  -  OCEANIE
L'agence est ouverte de 09h30 à  18h30 du lundi au vendredi et de 10h00 à 14h00 le samedi.

 

© 2014 - Îles et Voyages - Pêches sans frontières - 199, rue des Pyrénées - 75020 Paris - Métro : Gambetta
Iles & Voyages – IM 075120185 – RCS Paris 408 718 872 – IATA 20264005

  • Facebook App Icon